CONCOURS

Outil principal du bouwmeester, l’organisation de concours pour la sélection de nouveaux projets architecturaux et urbanistiques permet de pousser à la qualité de ceux-ci. Les maîtres d’ouvrage, qu’ils émanent du secteur public ou privé, disposent ainsi d’un accompagnement et d’outils adaptés pour chacun.

 Vous êtes maître d’ouvrage public : 

 

Comme la loi sur les marchés publics le prévoit, les maîtres d’ouvrage public ont l’obligation de mettre en concurrence plusieurs candidats.

Afin de les accompagner au mieux, le BMA a développé des outils et procédures leur permettant d’opérer cette mise en concurrence de la manière la plus transparente, efficace et qualitative possible.

Suite au changement de législation en matière de marchés publics, l’équipe BMA met à votre disposition le cahier des charges type pour la procédure négociée sans publication préalable (anciennement la procédure négociée sans publication) ainsi que celui pour la procédure concurrentielle avec négociation (anciennement la procédure négociée avec publication).

Vous trouverez également ainsi les méthodologies décrivant l’accompagnement BMA tout au long d’une procédure.

 

 

Vous êtes maître d’ouvrage privé : 

 

L’objectif du BMA étant de promouvoir la qualité de l’espace à Bruxelles, les procédures de concours sont également proposées au maître d’ouvrage privé.

Avantages :

  • La qualité du projet stimulée par la mise en concurrence des candidats;
  • Les autorités publiques concernées par le projet suivent l’évolution de celui-ci dès les premières esquisses, ce qui facilite le travail par la suite, le contact étant établi dès les premières phases;
  • Le maître d’ouvrage bénéficie de l’expertise de l’équipe du bma qui l’accompagne durant la procédure;
  • Le futur projet s’intègre pleinement dans une vision cohérente de Bruxelles.


Consultez les différentes procédures proposées aux maîtres d’ouvrage privés:

RESEARCH BY DESIGN

Certains projets nécessitent une étude préliminaire ou plus fondamentale. La Recherche par le projet (Research by design) veille à ce que les bonnes questions soient posées au bon moment et à ce que les contours d’un contexte, d’un concours ou d’un acteur concerné soient suffisamment clairs.

Axono - Canal XL - bMa

Ainsi, la Research by design explore les possibilités futures pour un site, un programme ou un thème. Le regard créatif des architectes au sein de l’équipe du bma apporte une réelle plus-value aux analyses classiques de connaissance et compréhension du territoire.

« Nous travaillons à une meilleure qualité spatiale, urbaine et architecturale des projets. Nous pensons que le chemin le plus direct pour y arriver est le partage d’une vision commune entre autorités publiques et porteurs de projet. Mais avant de partager une vision, il faut la créer. Évaluer, tester et confronter des scénarios lors d’ateliers de travail transversaux : c’est de cette manière que l’équipe Research by design construit un dessin fédérateur, qu’elle s’attèle à faire évoluer les projets et permet à l’autorité publique de se forger un avis commun sur base de variantes de projet concret. Lors des ateliers de travail, l’exercice n’est pas de partir d’une page blanche. Au contraire, nous nous appuyons toujours sur l’implantation et les volumétries proposées comme point de départ. Il ne s’agit pas de tout ré-inventer et de s’opposer les uns aux autres mais plutôt de travailler ensemble à l’élaboration d’un projet satisfaisant pour les différents acteurs. Un autre enjeu de la recherche par le projet est le zoom out, le travail au-delà de l’échelle de la parcelle concernée par le projet. Nous devons souvent conscientiser les porteurs de projet à leur environnement et toujours replacer le projet dans son contexte. En parallèle des 75 projets accompagnés depuis janvier 2016, l’équipe développe également une démarche prospective sur le territoire du Canal. »

Extrait de l’article Recherche par le projet : Fabriquer la ville productive, Revue A+ octobre-novembre 2016, par Géraldine Lacasse et Julie Collet

 

CONTRIBUTIONS DE L’ÉQUIPE RESEARCH BY DESIGN:

CHAMBRE DE QUALITÉ

Sur le territoire bruxellois, la plupart des projets proviennent du privé et ne sont donc pas issus d’une procédure de concours. Face à ce constat, le bouwmeester a mis en place une méthode déjà éprouvée dans plusieurs villes : la chambre de qualité.

Les objectifs de celle-ci, en amont de la demande de permis, sont de stimuler la qualité des projets, de rassembler de manière transparente et efficace la communication qui est généralement dispersée, d’organiser un dialogue professionnel entre les architectes/maîtres d’ouvrage et l’autorité, de coordonner l’avis des différentes instance les plus étroitement impliquées dans l’évaluation de la qualité et, ainsi, de gagner du temps et de l’argent grâce à une concertation anticipative et à un fonctionnement coordonné.

 

La Chambre de qualité a lieu tous les quatorze jours avec, comme invités permanents, le Cabinet Aménagement du territoire, la Direction de l’Urbanisme, le BMA, les échevins et administrations de la commune concernée. Les projets sont ainsi suivis de manière coordonnée et transparente, avec un point d’attention particulier sur la qualité.